Dingues Des Dègues
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Dingues Des Dègues

Base de données d'informations sur les octodons ou dègues du Chili
 
AccueilPortailSitePage FacebookGroupe FacebookRechercherS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Dingues Des Dègues
un forum d'échanges et d'informations sur les octodons ou dègues du chili
Le forum ne servira sous aucun prétexte de lieu de dépôt d'annonces pour des dons, ventes ou abandons d'animaux. Merci






Les posteurs les plus actifs de la semaine
Statistiques
Nous avons 1347 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Soraz

Nos membres ont posté un total de 88454 messages dans 4346 sujets
-83%
Le deal à ne pas rater :
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
4.99 € 29.99 €
Voir le deal

 

 Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gribouille
Fondatrice
Fondatrice
Gribouille

Nombre d'octodon(s) : 6 ange
Messages : 9438
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Pas de Calais

Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) Empty
MessageSujet: Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse)   Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) EmptyMer 26 Mai 2010 - 15:28

Exclamation Nous ne sommes pas vétérinaires! Si votre octodon ne va pas bien, n'attendez pas! Soyez responsable! Allez consulter un vétérinaire!!! Les spécialistes NAC ont de plus en plus de moyens et de connaissances et ne sont pas plus chers qu'un vétérinaire normal.

Un animal malade reste immobile, son poil est terne, gras, semble mouillé et hérissé.
Il ne mange plus, maigrit et a tendance à se cacher.
Pas besoin de prendre sa température pour savoir que ça ne va pas.

- Vérifiez son postérieur pour voir si il n'a pas de diarrhées.
- Vérifiez si le ventre n'est pas dur, douloureux ou gonflé.
- Contrôlez sa respiration, ses yeux, ses pattes.
- Regardez s'il a d’éventuelles plaies.

Les principales pathologies chez l'octodon sont :

- Affections de la peau
- Affections respiratoires
- Diarrhées à répétition
- Troubles nerveux
- Morts subites.

- Les affections de l’œil :

Ce sont essentiellement les conjonctivites qui entraînent un écoulement : l’œil est rouge.

Cette inflammation peut être due:

- à une allergie à la litière, à la paille (fortement déconseillée)
- à l'introduction d'une bactérie par un coup de griffe,
- une carence en vitamine A.

Un traitement à base de collyre anti-inflammatoire durant quelques jours suffit dans la majorité des cas.

Surveillez particulièrement les vieux octodons qui sont très sensibles aux problèmes occulaires. La plupart du temps, un compléments en vitamine A est le bienvenu en prévention.

Vieux ou jeune, les yeux sont à surveiller et nettoyer au quotidien.

Exclamation Quand vous traitez les yeux avec du collyre (conseillé une fois par semaine) pensez à retirer, avec le doigt bien propre, les grains de sable ou poussières qui se seraient déposés sur l'œil, sinon le collyre n'aura aucun effet et il se peut que le grain de sable entre dans l'oeil provoque une infection.

- Les problèmes locomoteurs :

Ils peuvent survenir quand l'animal se coince la patte dans un grillage aux mailles trop lâches et permettant juste le passage d'un membre, ou dans les fils d'un tissu par exemple. L'animal tire alors violemment sur sa patte pour se dégager et risque de la fracturer ou de la blesser gravement.

La fracture peut entraîner une plaie visible de l'extérieur. Dans ce cas, malheureusement, l'amputation est recommandée pour éviter tout risque de septicémie. Le vétérinaire pourra éventuellement sauver le membre de l'animal avec des antibiotiques et une immobilisation du membre.

La fracture peut aussi rester invisible. On la descelle alors au comportement et aux déplacements, l'octodon laisse traîner son membre et/ou ne prend plus appui dessus. Dans ce cas aussi le vétérinaire lui donnera ce qu'il faut pour soulager la douleur.

Une petite fracture se soigne normalement d'elle-même.

On pourra masser si possible le membre pour faire circuler le sang, sauf si ce geste est trop douloureux pour votre octodon.

Exclamation L'alimentation joue un rôle essentiel et non négligeable dans la prévention des fractures.
En effet, si la nourriture ne comporte pas assez de calcium et vitamine D qui permettent de fixer le calcium sur les os, votre animal sera fragilisé.
Il faut donc une alimentation saine et équilibrée mais aussi variée.

Exclamation Le gras et le sucre restant les pires ennemis de l'octodon, ils sont à proscrire!

Idea Quand il y a une fracture, il est préférable de donner un complément en vitamine D que l'on trouvera en pharmacie et que l'on ajoutera à son eau le temps de sa convalescence.
Bien entendu, évitez de lui laisser sa roue et facilitez l'accès aux étages. Les membres fragilisés doivent rester au repos.

Prenez encore plus le temps de vous occuper de lui et de jouer avec lui sinon gare à la déprime et à la nervosité de votre compagnon! Wink

- Les crises d'épilepsie :

Celles-ci sont d'origine cérébrale, elles existent chez de nombreux mammifères et se caractérisent par des convulsions alternées avec des périodes de calme.
Les membres ainsi que la tête du petit animal se raidissent, les yeux sont révulsés, puis tout le corps se relâche. La crise ne dure que quelques minutes. Le phénomène cesse de lui même.
Une stimulation quelconque : odeur, bruit, vision peut déclencher une crise.
Chez l'octodon, comme chez la gerbille, la prise inopportune de l'animal dans la main ou une variation trop brusque des conditions ambiantes : température, lumière, bruit est aussi susceptible de provoquer une crise chez le spécimen qui y sera sujet.
Ces crises sont le plus souvent non dangereuses, même si elles sont très impressionnantes.

Il faut laisser l'animal se calmer seul, en prenant garde qu'il ne se blesse pas.
Eviter donc de le transporter pendant la crise, contentez vous, si besoin, de le protéger des chocs contre les éléments de son environnement immédiat.
Le mieux est qu'il soit sur une surface molle et nu. Vous pouvez entourer les objets susceptibles de le blesser de petites serviettes.

Pour limiter le déclenchement de ces crises, prévenez toujours votre animal par des paroles douces de votre approche, un petit bruit familier quand vous allez le voir, faites des gestes doux et lents.
Vous pouvez aussi lui donner un complexe aux plantes, un anti-stress, de la camomille en feuilles ou infusion ou encore de la passiflore par exemple.
Il existe aussi des calmants en granulés homéopathiques à base de magnésium.

- Les problèmes de peau :

Surveillez bien l’état du pelage de votre octodon.
En cas d'affections dermatologiques, l'octodon peut perdre rapidement ses poils, qui sont l'une de ses protections naturelles les plus importantes.
Le bon aspect du poil est un témoin de bonne santé.
L'animal peut au départ être victime d'une infestation de parasites et celle-ci risque d’entraîner des maladies plus graves.
La teigne, par exemple, qui est transmissible à l'homme et qui pourtant se soigne très bien chez nos amis, quand elle est prise à temps.

Exclamation Les conditions de vie en captivité sont en étroite relation avec l’état de santé de votre compagnon. Ainsi, le respect des paramètres vitaux, l’hygiène de la cage et une alimentation adaptée et équilibrée constituent le seul et unique moyen d’éviter des pathologies qui, une fois installées, sont difficiles à traiter et éprouvantes pour l’animal.

- Les parasites externes :

Ils sont classés en plusieurs familles :

Acariens, insectes, puces, poux, tiques, champignons.

Les éviter reste le plus simple en gardant une cage et un environnement propres, désinfectés et dépoussiérés.
On reconnaît une affection cutanée par la perte de poils, les démangeaisons répétitives et les irritations.
Pour lutter contre ces parasites, voyez avec votre vétérinaire puis appliquez les produits spécifiques sur votre animal et nettoyez la cage.
Si l’environnement n'est pas également traité, il sera impossible de régler le problème définitivement.

La perte de poil peut aussi être due au stress, un état de dépression, une mauvaise alimentation ou simplement une allergie au sable de bain, à la litière, à la paille ou à un composant de votre produit ménager.

- Les infections de la peau :

Elles se transforment souvent en ulcère et finissent en abcès : boule molle et chaude, remplie de pus et douloureuse à la palpation.
A partir de cette constatation, vous devez impérativement aller voir un vétérinaire! Ne vous amusez pas à "charcuter" votre animal vous-mêmes.
La coque de l’abcès doit être incisée au bistouri en raison de sa forte épaisseur et donc l'animal devra être endormi. L'animal aura quelques points de suture et sera mis sous antibiotique.

Exclamation Ne pas soigner un abcès entraîne la nécrose des tissus et conduit à la souffrance et à la mort de votre compagnon.

- Les ulcérations :

Les ulcérations sous les pattes sont dues aux mauvaises conditions d’hygiène : une litière sale et trop humide à cause de l'urine, une cage peu ou mal entretenue, non désinfectée. Ajoutez à cela d'éventuelles coupures qui s'infectent, l'animal va souffrir énormément pour rien!
Pour le soigner, commencez par nettoyer intégralement sa cage, à tout désinfecter en rinçant à l'eau claire et lui offrir un environnement propre et sain.
Puis lui ôter les poils autour de la lésion et désinfecter régulièrement.
Une antibiothérapie est souvent nécessaire. Consultez votre spécialiste!

- Les blessures :

Nous avons insisté sur les possibilités de bagarres entre octodons.
Certaines peuvent hélas s’avérer mortelles.
Les blessures infligées se situent le plus souvent sur la face ou à proximité de la queue.
Il faut les désinfecter rapidement, car la litière et l’urine favorisent les bactéries.
De plus, les dents de vos octodons sont sales et chaque morsure peut inoculer des germes.

Exclamation D’ailleurs, quand nous nous faisons mordre par nos octodons (ce qui reste assez rare et jamais sans raison) il faut désinfecter et faire saigner la plaie pour éliminer le plus de bactéries, puis tremper son doigt dans une solution désinfectante. Quand cela ne suffit pas, une visite chez votre médecin permettra de soulager la douleur et vous devrez peut-être être mis sous antibiotique quelques jours.

- La dépression, l'ennui, la perte de poils :

Les frottements mécaniques contre les parois de la cage occasionnent des pertes de poils à l’endroit précis des frottements.
Ce phénomène se rencontre surtout chez les animaux qui s’ennuient ou font une dépression.
Le plus souvent il faut que vous passiez plus de temps avec votre animal. Jouez avec lui, parlez-lui, accordez lui un peu plus de temps, tout simplement! Wink
Il se peut également que votre cage soit trop petite et pas assez remplie de jeux (pont, roue, plate-forme, etc.) ou que votre octodon souhaite sortir. Il joue alors de la guitare avec ses barreaux, ce qui a le don de nous agacer!
Il se peut aussi que la disparition du copain soit à l'origine d'une dépression. Envisagez alors une nouvelle adoption. Faites stériliser votre mâle (si c'en est un) et prenez lui une copine, car deux mâles ensemble ont statistiquement moins de chances de s'entendre, ou reprenez une copine à votre femelle en respectant les règles énoncées dans cet article :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans tous les cas, il faut remédier à la dépression de votre compagnon!
Exclamation Il faut savoir qu'un octodon dominé sera moins sujet à la dépression qu'un dominant.
Le dominé apprécie souvent la solitude car il devient le petit roi. Wink

Pour la perte de poils, les carences alimentaires et vitaminiques peuvent être l'une des causes. On peut alors faire une cure de vitamines à chaque changement de saison.
Attention de ne pas abuser de celles-ci! Elles peuvent être néfastes en trop grande quantité.

- La dermatite nasale :

Il s’agit d’une inflammation de la peau près du nez.
Des poils autour du nez commencent à tomber, puis apparaissent des suintements et enfin des croûtes. Les lésions peuvent s'étendre jusqu’aux pattes.

Des lésions mal soignées ou des frottements contre la cage, associés à de mauvaises conditions d’hygiène seraient à l’origine de cette affection.

Le traitement s’effectuent en deux temps :

- Il faut désinfecter les plaies et mettre l’animal sous antibiotiques.
- Il faut rapidement agir sur les causes initiales : surpopulation, stress, saleté de la cage et des alentours, alimentation

(Article rédigé par Mischas et Gribouille, recherches effectuées par Mischas)
Revenir en haut Aller en bas
https://dinguesdesdegues.forumactif.com
Gribouille
Fondatrice
Fondatrice
Gribouille

Nombre d'octodon(s) : 6 ange
Messages : 9438
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Pas de Calais

Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) Empty
MessageSujet: Re: Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse)   Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) EmptyVen 6 Jan 2012 - 17:11

à propos de l'AVC, par Castagna :

éContrairement à ce que pourrait laisser penser le titre, ce post n'a rien de scientifique, uniquement une experience vécue (et dont on se serait vraiment passé). L'ancien forum et les forumeurs nous avaient bien aidés à traverser cette épreuve, on voulait renvoyer l'ascenseur.
On espère que personne n'aura ça à vivre avec sa petite boule de poils, mais comme ça se fini bien, ça peut donner de l'espoir si ça arrive.

C'était exactement il ya un mois, le 6 fevrier.
On a passé le dimanche aprèm tranquille à la maison, castagna bien tranquille dans sa cage, un aprèm à roupiller dans son lit comme il fait d'habitude.
Vers 18h c'est l'heure du netoyage de sa cage on va tous ensemble dans la cuisine on ouvre tout et il en profite une heure pour courir partout et attaquer les meubles pendant qu'on fait sa cage.
Sauf que là, il ne bouge pas, il essaie de se lever de son lit, mais il tombe, puis une fois dehors il vient vers nous et se colle à nous, il ne bouge pas.

J'essaie de le faire marcher, il marche bizarrement, je le prends, et j'appuie sur ses pattes et son dos un peu partout, pour voir si il a mal, il ne réagit pas.
On commence à s'inquiéter sérieusement, on fait vite sa cage pour qu'il puisse vite se reposer et on appelle une amie assistante véto, qui nous dit d'attendre un peu et de voir dans une heure.

Une heure plus tard ça a empiré, il ne peut plus se déplacer. On appelle le véto d'urgence mais il ne fait pas les NAC. C'est dimanche soir, il commence à etre tard, et il a l'air de plus en plus faible.
La nuit sera un calvaire, on a décidé de dormir sur le canap pour etre avec lui dans le salon. on a déplacé son lit en bas pour pas qu'il risque de tomber. Il est avachi dans son lit et on le sent à bout de force.
Deux fois dans la nuit il a essayé de se lever puis est tombé en gigotant on est allé dessuite le remettre dans son lit, il était completement désorienté.

On était au fond du trou, et au petit matin, alors qu'on ne l'espérait plus, il est encore avec nous. Il s'est battu toute la nuit avec beaucoup de courage, il est très faible, mais maintenant on peut faire quelque chose.
A la première heure on est devant chez le veterinaire qui l'examine. Le pauvre petit ne veut pas s'éloigner de nous. Il n'arrive pas à marcher et est très faible. (il arrivera quand meme à mordre le docteur)

Le docteur lui fait passer une radio, qui montre qu'il n'y a pas de problème osseux. Pour lui ce n'est pas non plus une otite, car en général ils ont la tête sur le coté.
Il nous dis donc que c'est un AVC. Il nous apprend que c'est assez fréquent mais qu'un traitement existe.
Pour lui, si il n'en refait pas un dans les 7 jours qui suivent, il a 80% de chances de s'en sortir.
Il a dit qu'il fallait attendre 3 jours pour voir si son comportement s'améliorait, pour savoir si il garderait des séquelles.

On rentre donc à la maison, il de la cortisone a prendre et une bouillie énergétique. C'est là que ça devient rigolo. pendant 7 jours, il a fallu lui donner ses médicament avec une petite seringue. Il recrachait tout serrait les dents et nous narguait...
J'ai fermé le haut de sa cage avec un carton pour ne pas qu'il puisse monter et risquer de tomber.

Il s'est retapé à une vitesse folle, au bout de trois jours on l'a posé par terre et il marchait quasi normalement. Il recommençait aussi à retrouver de l'énergie, il secouait sa cage et rongeait les barreaux. On dormais toujours près de lui pour le veiller au cas où, et une nuit on a été obligé de partir avec la couette se recoucher dans la chambre, on dormait avec godzilla.
Avec les conseils des forumeurs (et du veto) j'ai gardé sa cage fermé en haut, mais on a remis sa roue dans la cage. (Le veto pensait qu'il ne fallait pas qu'il perde trop de masse musculaire). Il était fou, il a recommencé immédiatement son sport préféré à son rythme (pas bête).
A la fin de la semaine, je lui ai réouvert le haut de sa cage, en lui faisant des passerelles entre les différents étages pour qu'il monte sans forcer.

Un mois plus tard, il se porte comme un charme, on a surement plus de séquelles morales que lui. Il mène la même vie qu'avant, même si il nous semble plus affectueux et plus calin qu'avant (quand il a envie...)

Ce long post, pour si comme nous en pleine nuit vous scrutez le net pour trouver une lueur d'espoir, vous puissiez avoir ce témoignage.
Nos petitous sont des gaillards, ils ne rendent pas les armes si facilement, il y a des vétérinaires compétents, et il y a toujours de l'espoir car castagna s'est remis sur pattes à une vitesse incroyable.

Encore une fois il remercie tous ses copains qui on pris de ses nouvelles et qui l'ont soutenu dans cette épreuve qui n'est plus qu'un lointain mauvais souvenir."

Merci à castagna pour son témoignage! Gribouille Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) 756707852

__________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  plein de todons dans le coeur : Noisette, Gribouille, Muesli, Cerise, Myrtille et Absinthe  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon premier roman en vente exclusivement sur Amazon : Au Clair de la Louve, Rime de Bervuy  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le tome 2 est également disponible, Au Clair de la Louve, tome 2, Légendes Obscures, Rime de Bervuy


Dernière édition par Gribouille le Ven 6 Jan 2012 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://dinguesdesdegues.forumactif.com
Gribouille
Fondatrice
Fondatrice
Gribouille

Nombre d'octodon(s) : 6 ange
Messages : 9438
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 42
Localisation : Pas de Calais

Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) Empty
MessageSujet: Re: Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse)   Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) EmptyVen 6 Jan 2012 - 17:14

à propos des problèmes dentaires par L0l0 :

"Voici mon expérience qui servira peut être à d'autres.

Il y a environ 1 an (Mars 2010) Guiness (2 ans et demi à l'époque) a sorti un abcès au niveau de la mâchoire. Une première visite chez mon véto local n'a pas été très bonne il m'a dit que si il fallait extraire c'était très délicat. Je suis donc allé consulter un spécialiste parisien.

Première radio : la racine semble tordue. Le véto a opéré l'abcès et a refermé sans rien enlever.

Plus tard cela n'a pas vraiment cicatrisé et même une masse dur (calcaire) s'est formée. Voyant que cela ne s'arrêtait pas et que même ça prenanit de l'anmpleur j'ai consulté de nouveau ce spécialiste. Après une radio + un scanner il s'est avéré qu'il fallait extraire la dent. Il a d'abord vérifié qu'il avait suffisamment d'os pour que la mandibule ne se casse pas (d'où l'intérêt de consulter un spécialiste!) puis il a opéré.

Guiness s'est très bien remis de ses deux opérations (quasi sans danger désormais chez un vétérinaire équipé).
Seul bémol la cicatrisation de décembre semblait bien engagée, mais une croute s'est formée puis l'os est devenu apparent.

Reconsultation il y a 10 jours, je dois nettoyer quotidiennement à la bétadine et mettre une crème nettoyante/cicatrisante prescrite.
Pour le moment j'ai du mal à voir si ça se referme mais le véto n'y crois pas trop. Enfin ça ça n'est pas le plus grave si je nettoie bien.

Ce qu'il sera intéressant de suivre c'est si c'est problèmes récidivent ailleurs!

Les illustrations :


L'évolution de la zone concernée :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les scanners en haut, l'intérieur de la bouche (il n'y a pas de souci d'usure des dents), les radios en bas. C'est le côté droit qui a un problème)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci à l0l0 de son expérience et son partage! Gribouille

__________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  plein de todons dans le coeur : Noisette, Gribouille, Muesli, Cerise, Myrtille et Absinthe  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon premier roman en vente exclusivement sur Amazon : Au Clair de la Louve, Rime de Bervuy  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le tome 2 est également disponible, Au Clair de la Louve, tome 2, Légendes Obscures, Rime de Bervuy
Revenir en haut Aller en bas
https://dinguesdesdegues.forumactif.com
Invité
Invité



Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) Empty
MessageSujet: Quelques exemples de maladies pouvant affecter l’octodon   Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) EmptyVen 5 Oct 2012 - 10:38

Quelques exemples de maladies pouvant affecter l’octodon


Un article, rédigé par l'équipe DDT avec l'aide et la correction du vétérinaire Spécialiste en NAC : Docteur LINSART

OEIL
Les conjonctivites sont assez fréquentes et entraînent un écoulement oculaire : l’œil peut sembler rouge ou l’octodon le ferme.
Cela peut être due à des irritations (corps étrangers, poussières, produits parfumés), à une infection (bactéries) ou à une baisse de forme (la conjonctivite est un des symptômes d’une maladie plus grave comme une affection respiratoire par exemple).

Dans un premier temps, nettoyer les yeux de votre octodon à l’aide de sérum physiologique. Si votre octodon vous semble moins en forme ou que les signes persistent, consulter un vétérinaire.
N’administrer pas de collyre sans un diagnostic préalable. En cas d’ulcère cornéen ou d’infection, les conséquences de l’administration d’un collyre inapproprié sont très graves.

LOCOMOTION
Il arrive assez fréquemment que l’octodon se coince une patte ou ne fasse une chute. Si une boiterie transitoire apparaît (votre octodon pose la patte de manière intermittente), la mise au repos quelques jours dans une cage de petite taille peut permettre une bonne récupération.
Si votre octodon ne pose pas la patte ou que celle-ci semble cassée, une consultation est plus raisonnable. Un traitement anti-inflammatoire peut être nécessaire, qui sera prescrit par votre vétérinaire.

Si votre octodon lèche sa patte, inspectez-la minutieusement. Une petite plaie est possible. Dans un premier temps, désinfecter matin et soir à l’aide d’un antiseptique type Bétadine ou Biseptine. Si les symptômes persistent, consultez votre vétérinaire.

Crises épileptiformes
Chez l'octodon, comme chez la gerbille, la prise inopportune de l'animal dans la main ou une variation trop brusque des conditions ambiantes : température, lumière, bruit est aussi susceptible de provoquer une crise chez certains individus prédisposés.
Ces crises sont le plus souvent non dangereuses, pourvu qu’elles ne durent pas trop longtemps, même si elles sont très impressionnantes.

Il faut laisser l'animal se calmer seul, en prenant garde qu'il ne se blesse pas. Eteignez les lumières et stoppez toute stimulation sonore. Si votre animal est en hauteur, placez en bas de sa cage afin qu’il ne se blesse pas en chutant. Le mieux est qu'il soit sur une surface molle et nue. Vous pouvez entourer les objets susceptibles de le blesser de petites serviettes.

Pour limiter le déclenchement de ces crises, prévenez toujours votre animal par des paroles douces de votre approche, un petit bruit familier quand vous allez le voir, faites des gestes doux et lents.

PEAU
L’aspect de la peau et du pelage de votre octodon reflète l’état de santé de votre animal. En cas d'affections dermatologiques, l'octodon peut perdre rapidement ses poils, qui sont l'une de ses protections naturelles les plus importantes.
Des parasites ou des champignons (teignes) peuvent affecter votre compagnon. Certaines maladies sont transmissibles à l’homme. Un diagnostic vétérinaire est indispensable pour soigner correctement votre protégé et éviter toute transmission de la maladie aux autres octodons et à l’entourage humain.
Les conditions de vie en captivité sont en étroite relation avec l’état de santé de votre compagnon. Ainsi, le respect des paramètres vitaux, l’hygiène de la cage et une alimentation adaptée et équilibrée constituent le seul et unique moyen d’éviter des affections qui, une fois installées, sont parfois difficiles à traiter et éprouvantes pour l’animal.

- Les parasites externes :
Ils sont classés en plusieurs familles : acariens, insectes, puces, poux, tiques.
En maintenant une hygiène rigoureuse de la cage et en fournissant à votre animal une alimentation adaptée, les risques qu’une parasitose ait des conséquences graves sont faibles. Les traitements antiparasitaires prescrits par votre vétérinaire sont en général très efficaces et peu dangereux si les prescriptions sont scrupuleusement respectées. Cependant, si l’environnement n'est pas également traité, il sera souvent impossible de régler le problème définitivement.

Attention cependant aux produits (sprays, pipettes) à base d’huiles essentielles ou d’insecticides « naturels ». Ces produits ne sont pas dénués de toxicité (contrairement à ce que leurs intitulés commerciaux peuvent laisser penser). Nous vous recommandons d’éviter d’y recourir, particulièrement chez des animaux jeunes ou affaiblis (octodons en reproduction, octodons âgés).

NB : Toute perte de poil ou démangeaison n’est pas forcément liée à un parasite. La teigne peut également provoquer ces signes. La perte de poil peut aussi être due au stress, un état de dépression, une mauvaise alimentation ou simplement une allergie au sable de bain, à la litière, à la paille ou à un composant de votre produit ménager.

ABCES CUTANES
Si vous remarquez une zone chaude, indurée et douloureuse sur votre octodon, consultez votre vétérinaire. Ne vous amusez pas à "charcuter" votre animal vous-mêmes. La coque de l’abcès doit être incisée au bistouri en raison de sa forte épaisseur et donc l'animal devra être endormi avec un gaz anesthésique. Un traitement antibiotique et anti-inflammatoire sera prescrit à l’issue de l’intervention.
Ne pas soigner un abcès entraîne la nécrose des tissus et conduit à la souffrance et à la mort de votre compagnon.

PODODERMATITE
Les ulcérations sous les pattes sont dues aux mauvaises conditions d’hygiène : une litière sale et trop humide à cause de l'urine, une cage peu ou mal entretenue, non désinfectée. Ajoutez à cela d'éventuelles coupures qui s'infectent, l'animal va souffrir énormément pour rien!
Pour le soigner, commencez par nettoyer intégralement sa cage, à tout désinfecter en rinçant à l'eau claire et lui offrir un environnement propre et sain.
Puis lui ôter les poils autour de la lésion et désinfecter régulièrement.
Une antibiothérapie est souvent nécessaire. Consultez votre spécialiste!

BLESSURES
Nous avons insisté sur les possibilités de bagarres entre octodons.
Certaines peuvent hélas s’avérer mortelles.
Les blessures infligées se situent le plus souvent sur la face ou à proximité de la queue.
Il faut les désinfecter rapidement, car la litière et l’urine favorisent les bactéries.
De plus, les dents de vos octodons sont sales et chaque morsure peut inoculer des germes.

D’ailleurs, quand nous nous faisons mordre par nos octodons (ce qui reste assez rare et jamais sans raison) il faut désinfecter et faire saigner la plaie pour éliminer le plus de bactéries, puis tremper son doigt dans une solution désinfectante. Quand cela ne suffit pas, une visite chez votre médecin permettra de soulager la douleur et vous devrez peut-être être mis sous antibiotique quelques jours.

- La dépression, l'ennui, la perte de poils :
Les frottements mécaniques contre les parois de la cage occasionnent des pertes de poils à l’endroit précis des frottements.
Ce phénomène se rencontre surtout chez les animaux qui s’ennuient ou font une dépression.
Le plus souvent il faut que vous passiez plus de temps avec votre animal. Jouez avec lui, parlez-lui, accordez lui un peu plus de temps, tout simplement!
Il se peut également que votre cage soit trop petite et pas assez remplie de jeux (pont, roue, plate-forme, etc.) ou que votre octodon souhaite sortir. Il joue alors de la guitare avec ses barreaux, ce qui a le don de nous agacer!
Il se peut aussi que la disparition du copain soit à l'origine d'une dépression. Envisagez alors une nouvelle adoption. Faites stériliser votre mâle (si c'en est un) et prenez lui une copine, car deux mâles ensemble ont statistiquement moins de chances de s'entendre, ou reprenez une copine à votre femelle en respectant les règles énoncées dans cet article :
https://dinguesdesdegues.forumactif.com/votre-octodon-f6/integrer-un-nouvel-octodon-t13.htm

Dans tous les cas, il faut remédier à la dépression de votre compagnon!
Il faut savoir qu'un octodon dominé sera moins sujet à la dépression qu'un dominant.
Le dominé apprécie souvent la solitude car il devient le petit roi.

Pour la perte de poils, les carences alimentaires et vitaminiques peuvent être l'une des causes. On peut alors faire une cure de vitamines à chaque changement de saison.
Attention de ne pas abuser de celles-ci! Elles peuvent être néfastes en trop grande quantité. Une alimentation équilibrée et variée vaut bien mieux que toutes les cures de vitamines du monde !

- La dermatite nasale :
Il s’agit d’une inflammation de la peau près du nez.
Des poils autour du nez commencent à tomber, puis apparaissent des suintements et enfin des croûtes. Les lésions peuvent s'étendre jusqu’aux pattes.

Des lésions mal soignées ou des frottements contre la cage, associés à de mauvaises conditions d’hygiène seraient à l’origine de cette affection.

Le traitement s’effectuent en deux temps :

- Il faut désinfecter les plaies et mettre l’animal sous antibiotiques.
- Il faut rapidement agir sur les causes initiales : surpopulation, stress, saleté de la cage et des alentours, alimentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) Empty
MessageSujet: Re: Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse)   Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques pathologies de l'octodon et vos expériences (en réponse)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dingues Des Dègues :: SANTE :: Santé-
Sauter vers: